Passer au contenu principal
Déclaration de CF concernant l'enquête du CPVP
29 octobre, 2020

 

Aujourd'hui, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (CPVP) a publié son rapport et ses recommandations concernant un test bêta de la technologie AVA (Anonymous Video Analytics) qui a été brièvement mené dans certaines propriétés Cadillac Fairview (CF) en juillet 2018. La version bêta du logiciel AVA a été conçue pour évaluer la quantité de trafic piétonnier sur un site donné et catégoriser la démographie générale des visiteurs de manière anonyme.

 

  • Le rapport du CPVP conclut qu'il n'y a aucune preuve que CF utilisait une technologie quelconque pour identifier des personnes.
  • Le CPVP a décidé que la plainte était résolue. Nous avons accepté et mis en œuvre toutes les recommandations du commissaire à la protection de la vie privée, à l’exception de celles qui spéculent sur des utilisations futures hypothétiques d’une technologie similaire. Nous ne prévoyons pas actuellement d'utiliser les technologies en question.
  • Notre politique Wi-Fi est en conformité totale avec toutes les exigences légales et réglementaires et nos opérations sont conformes aux normes de l'industrie. Le rapport du CPVP conclut que les préoccupations en matière de confidentialité liées à nos pratiques Wi-Fi n'étaient pas fondées.

 

Cadillac Fairview a désactivé et supprimé le logiciel pilote AVA il y a plus de deux ans, lorsque des préoccupations en matière de confidentialité ont été soulevées pour la première fois par le public. Nous avons par la suite désactivé les caméras des répertoires et les représentations numériques et les données associées ont depuis été supprimées. Nous prenons au sérieux les préoccupations de nos visiteurs et nous voulions nous assurer qu'elles soient reconnues et prises en compte.

 

Le logiciel AVA de nos répertoires numériques était utilisé exclusivement pour détecter la présence d'un visage humain et, en quelques millisecondes, attribuer le visage à une catégorie approximative d'âge et de genre. Il n'a stocké aucune image pendant le programme pilote et il n'était pas capable de reconnaître qui que ce soit.

 

Les cinq millions de représentations mentionnées dans le rapport du CPVP ne sont pas des visages. Il s’agit de séquences de chiffres que le logiciel utilise pour classer de manière anonyme la tranche d’âge et le genre des clients dans le champ de vision de la caméra. Si le même client traversait à nouveau le champ de vision de la caméra, une nouvelle série de chiffres serait générée.

 

Bien que ce rapport mette l’emphase sur une technologie qui a été désactivée et supprimée il y a plus de deux ans, nous souhaitons réaffirmer que nous prenons au sérieux les préoccupations de nos visiteurs et que nous nous engageons à protéger la vie privée de nos visiteurs.

 

Alors que nous continuons à améliorer l'expérience dans les centres commerciaux et à mieux communiquer de façon numérique avec nos clients, nous sommes, et serons toujours, profondément attachés à la confidentialité et à l'utilisation responsable des données.

 

Nous remercions le commissaire à la protection de la vie privée pour son rapport et ses recommandations sur la façon de renforcer davantage nos pratiques en matière de confidentialité et convenons que la confidentialité de nos visiteurs doit toujours être une priorité absolue.

 

Pour les demandes des médias:

Wendie Godbout

North Strategic

[email protected]